occitanie

Crédit photo : Flickr(Pistolero31)

L’emploi salarié est au plus haut en région Occitanie au second trimestre (+0,4% vs T1 2016 / 1,35M de postes). Les créations d’emplois se retrouvent principalement en Haute-Garonne et dans l’Hérault (+0,5% pour chaque département). Les deux métropoles régionales, Toulouse (31) et Montpellier (34) (respectivement +0,5% et +0,6% vs T1 2016), profitent du dynamisme du tertiaire (effectifs des Autres services en hausse de +0,5% vs T1 2016). Les activités de services aux entrepriseset le tertiaire supérieur se développent à bon rythme : les activités de services administratif et de soutien (dont intérim) augmentent leurs effectifs de +1,1% au T2, et les activités juridiques / de conseil / d’ingénierie de +1,0% sur l’ensemble de la région. Toulouse (31)embauche pour son industrie aéronautique, Montpellier (34) pour sa filière high-tech et informatique. L’Hérault et l’Aude principalement, profitent de la bonne tenue de l’emploi dans l’hôtellerie – restauration(respectivement +5,4% et +6,4% sur 12 mois), en ce début de saison touristique.
Certains territoires de la région restent encore fragiles. L’emploi peine à redémarrer en Ariège, en Lozère et dans les Hautes-Pyrénées(respectivement +0,0%, +0,6% et -0,8% sur 12 mois). La masse salariale de ces départements reste également en retard : si la région Occitanie enregistre une hausse de +2,5% sur 12 mois, l’Ariège, la Lozère et les Hautes-Pyrénées présentent une hausse moins soutenue (respectivement +0,6%, +1,6% et +0,1% sur 12 mois).
En revanche, le nombre de demandeurs d’emploi est en nette diminution au second trimestre (-4,2% vs T1 2016 / -3,4% en moyenne nationale). Certains départements présentent même une baisse sur 12 mois : -0,6% pour l’Aude, -0,2% pour la Haute-Garonne, -1,0% pour les Hautes-Pyrénées. Le Tarn parvient à se stabiliser (+0,0% sur 12 mois). Autre fait notable, le nombre d’offres durables d’emploi collectées progresse à bon rythme sur l’ensemble de la région (+20,4% vs T2 2016 / +19,1% sur 12 mois), laissant envisager une nouvelle amélioration sur le marché de l’emploi.
Les exportations de la région sont en repli sur le trimestre (-16,0% vs T2 2015), mais également sur 12 mois (-13,1%), pénalisées par la baisse des ventes aéronautiques d’Airbus (-20,5% vs T2 2015). Au premier semestre 2016, les commandes d’avions ont été moins dynamiques qu’à la même période l’année passée : on compte 183 commandes au cours du premier semestre 2016, contre 348 sur la même période de 2015 (soit une baisse de -47,4%). Et les livraisons d’appareils sont également en repli (-2,0% par rapport au premier semestre 2015). Sur les 173 avions livrés au cours du deuxième trimestre, 43 ont été produits pour des compagnies européennes, 71 pour des compagnies asiatiques et 33 pour des compagnies d’Amérique du nord. Les exportations aéronautiques en direction de la Chine sont en repli de -22,3% sur 12 mois (20% des exportations). Les carnets de commandes d’Airbus restent toutefois à un bon niveau, mais ne progressent plus (6 749 unités à fin Septembre contre 6 755 sur la même période en 2015).

 

161122-couv-occitanie

Pour connaitre les tendances locales en Occitanie, téléchargez le dossier complet !

Analyses départementales à retrouver dans ce document :

– Ariège (09) – Amélioration à venir
– Aude (11) – Bonne santé confirmée
– Aveyron (12) – Sur une bonne lancée
– Gard (30) – Bonne tenue de l’emploi
– Haute-Garonne (31) – Une dynamisme assuré
– Gers (32) – Bonne dynamique du tertiaire
– Hérault (34) – Toujours attractif
– Lot (46) – Inversion de la tendance
– Hautes-Pyrénées (65) – Nouveau coup dur
– Pyrénées-Orientales (66) – Sur une bonne pente
– Tarn (81) – En bonne forme
– Tarn-et-Garonne (82) – Bon soutien de l’intérim