Crédit photo (MichaelGaida)

Au troisième trimestre, l’emploi se replie dans le Grand-Est (-0,1% vs T2 2016) et tous les secteurs perdent des effectifs, mis à part les Autres services qui se stabilisent (-0,0% vs T2). Dans l’industrie, les effectifs sont en baisse de -0,3% vs T2 2016 et cumulent un repli de -1,4% sur 12 mois. La métallurgie (16% des emplois industriels de la région) continue de détruire des emplois (-2,5% sur 12 mois). L’industrie automobile présente également quelques difficultés : les effectifs sont en baisse de -2,8% sur 12 mois (10% des emplois industriels de la région). En revanche, l’industrie agroalimentaire (15% des effectifs) parvient à stabiliser ses effectifs sur 12 mois (-0,0%), tout comme l’industrie du meuble (-0,0% sur 12 mois / 8% des emplois). Le seul secteur qui crée des emplois est l’industrie chimique et pharmaceutique (+1,0% sur 12 mois / 5% des emplois industriels). Les effectifs intérimaires de la région diminuent pour le second trimestre consécutif (-1,7% vs T2 2016). En septembre, l’industrie réduit sont recours à l’intérim (-4,7% vs septembre 2015 / 55,2% des effectifs intérimaires du Grand-Est, source : Baromètre Prism’emploi septembre 2016).
L’investissement des entreprises du Grand-Est, mesuré par le crédit à l’équipement, semble être reparti depuis le début de l’année, et présente une bonne progression pour le troisième trimestre consécutif (+0,3% vs T2 2016 / +5,6% sur 12 mois). En septembre, le groupe Amada Europe a investi pour la robotisation de son usine à Charleville-Mézières (08), ainsi que pour la construction de deux nouveaux bâtiments industriels livrés en octobre. Dans l’Aube, Fränkische, le leader français et européen des solutions de gestion des eaux pluviales a investi plus de 5 millions d’euros pour accroître ses capacités de production sur le site de Toucy-le-Grand (10). Au niveau national, la formation brute de capital fixe (FBCF) des entreprises marque une reprise fin 2015 et début 2016 (voir graphique ci-dessous). Le redémarrage de l’investissement des entreprises du Grand-Est semble un peu plus tardif : le crédit à l’équipement, en baisse fin 2015 marque une bonne reprise au T1 2016 (+4,6% vs T1 2015). La croissance de la FBCF des entreprises nationales présente toutefois un ralentissement en fin d’année (+4,8% vs T3 2015 après +5,4% au T2). Cette tendance pourrait annoncer un ralentissement des investissements dans la région.
Les défaillances d’entreprises sont en baisse dans le Grand-Est (-12,4% vs T3 2015 / -3,7% sur 12 mois). Dans l’industrie, les défaillances se réduisent fortement depuis le début de l’année 2015. Au troisième trimestre 2016, elles sont en repli de -8,1% (vs T3 2015, en cumul 12 mois), et se fixent à leur plus bas niveau (4 485 défaillances en cumul annuel). Par exemple, sur les cinq filiales du groupe Sotralentz (spécialisés dans la chaudronnerie, les armatures métalliques et les conteneurs en plastique) basé à Drulingen (67) placées en redressement judiciaire en Septembre, deux ont trouvé un repreneur (Sotralentz Construction et Sotralentz Packaging). Ces reprises ont permis de conserver 323 emplois sur les 353 existants (source : Usine Nouvelle).

 

Pour connaitre les tendances locales dans la région Grand-Est, téléchargez le dossier complet !

Analyses départementales à retrouver dans ce document :

– Ardennes (08), Au plus bas
– Aube (10), Aucune amélioration
– Marne (51), À l’arrêt
– Haute-Marne (52), Rebond inattendu
– Meurthe-et-Moselle (54), Bonne stabilisation
– Meuse (55), Vers un meilleur T4 ?
– Moselle (57), Toujours fragile
– Bas-Rhin (67), En bonne forme
– Haut-Rhin (68), Coup dur pour l’emploi
– Vosges (88), Un trimestre relativement stable