Crédit photo (leohau)

Le bilan de la saison touristique est plutôt positif pour la Corse à la fin du troisième trimestre. Les nuitées hôtelières sont en hausse de +4,1% vs T3 2015, alors qu’elles se tassent au niveau national (-4,1% sur la même période). Cette hausse des nuitées provient principalement d’une demande dynamique de la part des touristes étrangers (progression des nuitées de +6,1% vs T3 2015). Cette clientèle étrangère vient principalement d’Allemagne (20%) et d’Italie (19%). Dans l’hôtellerie – restauration, les effectifs de l’île chutent au troisième trimestre (-5,1% vs T2 2016 / données CVS), en lien avec les nombreux recrutements du trimestre précédent pour la saison estivale, et la fin de celle-ci. Toutefois, les effectifs salariés du secteur marquent une bonne progression par rapport à la même période de 2015 (+4,5%). Même constat dans le commerce : l’emploi diminue de -0,6% vs T2 2016 (données CVS), mais progresse de +1,4% sur 12 mois (contre +0,7% en moyenne nationale).
De façon générale, la Corse crée des emplois d’une année sur l’autre, même hors saison touristique. Les effectifs de l’île se fixent à 85 050 salariés à la fin du T3 2016, soit +4 300 poste de plus qu’à la même période en 2011 (données brutes, source : Acoss). Les variations saisonnières restent importantes (70 000 postes en périodes creuses / 85 000 en pleine saison). Toutefois, la tendance est à la hausse de l’emploi (voir courbe de tendance sur le graphique suivant), notamment dans le commerce et le secteur HCR (+236 et +715 postes par rapport au T3 2015, données brutes). De plus, le nombre de demandeurs d’emploi parvient à diminuer sur 12 mois (-0,5% / +0,9% au niveau nationale).
L’industrie semble retrouver un certain dynamisme en Corse, et l’emploi du secteur se redresse (+1,8% vs T2 2016 / +3,8% sur 12 mois). L’agroalimentaire (première industrie de l’île) représente 35% de l’emploi industriel (contre 17% au niveau national). Les effectifs du secteur marquent une bonne progression depuis deux trimestres (+4,5% vs T2 2016 / +7,7% sur 12 mois). L’activité dans l’agroalimentaire ne cesse de s’intensifier depuis mai. Et les investissements se multiplient dans le secteur afin améliorer l’appareil productif. Entre autres, la société SOCOBO (embouteilleur de Coca-Cola) a investi 3 millions d’euros durant l’été pour la construction d’une ligne de conditionnement de canette à Furiani (2B), la première de l’île. De même, la brasserie Pietra née et implantée à Furiani (2B) a investi 3 millions d’euros en juin pour une nouvelle ligne d’embouteillage. L’entreprise compte investir 10 millions d’euros supplémentaires dans les trois ans à venir.

 

Pour connaître les tendances locales en Corse, téléchargez le dossier complet !

Analyses départementales à retrouver dans ce document :

– Corse-du-Sud (2A), Légère baisse de régime

– Haute-Corse (2B), En bonne forme