Crédit photo : Flickr(jmt-29)

L’emploi salarié progresse légèrement au troisième trimestre en Bretagne (+0,1% vs T2 2016 / +1 000 postes). Les créations d’emplois se retrouvent principalement dans les Autres services (+789 salariés) et dans l’intérim (+1 095 emplois) qui alimente les besoins en main d’œuvre de l’industrie (-332 salariés pour le secteur au troisième trimestre). Près de 30% des effectifs intérimaires de la région sont affectés à l’industrie agroalimentaire (IAA) (+0,8% sur 12 mois / en emploi équivalent temps plein, source : Direccte Bretagne). Mais c’est l’industrie hors IAA qui affiche le plus fort taux de croissance de l’activité intérimaire (+10,1% sur 12 mois). En particulier, la fabrication de matériel de transport a nettement augmenté son recours à l’intérim (+65,3% sur 12 mois / 644 intérimaires). Localement, les effectifs intérimaires affectés à l’industrie (tous secteurs confondus) ont fortement progressé dans le Finistère et le Morbihan (respectivement +7,7% et +9,9% sur 12 mois), mais ont diminué dans les Côtes-d’Armor (-2,5%).
L’emploi hors intérim a bien progressé depuis la fin de l’année 2015, et affiche une hausse de +1,1% au troisième trimestre (vs T3 2015 / +8 000 postes). En revanche, la croissance des offres d’emplois durables collectées semble s’essouffler depuis le début de l’année : +8,6% au T3 2016 (vs 2015) après +28,2% au T1 et +17,0% au T2. Ce ralentissement dans la collecte des offres est à surveiller, pouvant annoncer une contraction de l’emploi dans les trimestres à venir. Si les offres d’emplois durables conservent une bonne progression dans le Finistère et en Ille-et-Vilaine (respectivement +21,6% et +24,6% vs T3 2016), elles sont en nette baisse dans le Morbihan (-26,1% vs T3 2015). Toutefois, les déclarations uniques d’embauche (DUE) de plus d’un mois présentent une bonne progression en Bretagne au troisième trimestre (+9,5% vs T3 2015/ +6,6% en moyenne nationale, source : Acoss), laissant espérer une bonne tenue de l’emploi en fin d’année.
Les exportations sont en légère progression en Bretagne (+0,9% sur 12 mois), alors qu’elles sont en baisse au niveau national (-1,2% sur la même période). La région affiche une bonne tenue des ventes de produits agroalimentaires à l’étranger : si les exportations du secteur se stabilisent au niveau national (-0,4% sur 12 mois), les entreprises bretonnes présentent une hausse de +3,5% de leurs ventes à l’export sur la même période. En particulier, les ventes de viandes de boucherie à l’étranger, premier pôle d’exportation de la région, sont en hausse de +7,1% sur 12 mois, alors qu’elles parviennent tout juste à se stabiliser au niveau national (+0,5%). Et parmi les principaux clients du secteur, on retrouve la Chine, vers qui les ventes de viandes ont plus que doublé (+76,7% sur 12 mois), en raison de problèmes sanitaires sur le marché chinois (source : La Croix). Les exportations de produits laitiers et fromages ont connu une baisse moins marquée en Bretagne que sur l’ensemble du territoire français (-1,8% sur 12 mois pour la Bretagne contre -6,9% pour l’ensemble de le France). Enfin, les ventes de biscottes et biscuits à l’étranger ont connu une forte croissance (+102,1% sur 12 mois en Bretagne / +13,0% en moyenne nationale). Parmi les plus gros producteurs de la région, le groupe Galapagos (Les Gavottes, Traou Mad,…) réalise près de 25% de son chiffre d’affaires à l’export en visant principalement les États-Unis (source : Le Capital).

 

Pour connaitre les tendances locales en Bretagne, téléchargez le dossier complet !

Analyses départementales à retrouver dans ce document :

– Côtes-d’Armor (22) – Stabilisation grâce à l’intérim

– Finistère (29) – Un trimestre satisfaisant

– Ille-et-Vilaine (35) – Bon dynamisme des services supérieurs

– Morbihan (56) – Léger ralentissement