Edition2Le secteur de l’édition a généré un chiffre d’affaires de 2 771 millions d’euros en 2012, dont 2 639 millions de ventes de livres et 135 000 euros de cessions de droits. Le livre est clairement le bien culturel le plus acheté en 2012 en France : l’édition a vendu 440 901 exemplaires et produit 86 295 titres. Cette production englobe l’impression de 44 678 nouveaux livres et la réimpression de 41 616 ouvrages déjà existants. Actuellement sur le nombre grandissant de manuscrits que reçoivent les éditeurs, moins d’1% est retenu pour une éventuelle publication. Ce faible pourcentage peut ouvrir des perspectives à celui qui souhaite créer une maison d’édition car il lui sera facile de dénicher de nouveaux auteurs talentueux passés jusqu’alors à la trappe. Voici 5 conseils concrets pour vous lancer dans cette activité.

1-Trouver le bon positionnement

Le marché de l’édition est segmenté en différents secteurs, vous devez donc choisir votre propre domaine de prédilection avant de vous lancer dans l’aventure. Concernant la part des grands secteurs éditoriaux dans le chiffre d’affaires de l’édition en 2012, en voici la répartition :

-24,2% en littérature,

-16,8% en beaux livres et livres pratiques,

-14,1% en enseignement scolaire,

-13,4% dans la jeunesse,

-9,3% dans le domaine de la BD,

-9,3% en Sciences Humaines et Sociales (SHS),

-4% dans la catégorie de l’actualité et documentaires,

-3% pour les dictionnaires et encyclopédies,

-3% en Science, Technique et Médecine (STM),

-1,4% dédié aux cartes géographiques et atlas,

-1,3% en religion et ésotérisme.

Si vous souhaiter vous démarquer, il faut vous introduire dans la niche des éditeurs spécialisés. Certains ont fait ce choix et remportent aujourd’hui un vif succès. C’est le cas notamment de l’éditeur Origami qui s’est spécialisé dans la diffusion de livres et articles consacrés à l’origami (pliages). Pareil pour Olibris, la maison indépendante dédiée à l’édition de livres d’échec de qualité en langue française. Les éditions Qui plus est se consacrent quant à eux aux professionnels de l’orientation, de l’emploi et de la formation, tandis que Noire Edition est spécialisée dans le roman policier …

A vous donc de trouver un bon positionnement, garant du succès de votre activité d’éditeur.

2- Dénicher vos premiers auteurs !

Une fois que vous aurez choisie votre ligne éditoriale, respectez la. Il n’y a rien de pire qu’une maison d’édition fourre-tout car celle-ci ne fera que nuire à votre crédibilité.

A partir de là, il vous faut dénicher vos premiers auteurs. Cette étape n’est pas trop difficile, de nombreux auteurs cherchent à obtenir une chance. Dans votre entourage déjà, l’information va circuler et vous ne tarderez pas à recevoir le manuscrit d’un ami de votre frère. N’hésitez pas également à créer une page Facebook qui va rapidement attirer du monde et des aspirants à la publication. Les réseaux sociaux sont de réels viviers. Il en est de même avec les forums qui permettent de rencontrer de futurs auteurs.

Enfin, n’oubliez pas les manifestations culturelles centrées sur le livre (salons, fête du livre, festival, rencontres littéraires, lectures en présence d’auteurs…) qui favorisent la mise en relation entre éditeur et auteur.

3- Pensez à la vente en ligne !

De nombreux auteurs optent pour la vente en ligne. N’hésitez pas à recourir à ce type de publication, le moyen de faire exister les nouveaux auteurs aujourd’hui. En effet, le marché est réellement soutenu par les ventes en ligne, qui compensent la chute de l’activité des clubs et des magasins. Vous pouvez vous adresser aux deux géants que sont Amazon et la Fnac.

4- Trouvez un diffuseur pour être présent en librairie…

Le diffuseur est un organisme qui assure les fonctions liées à la diffusion de livres. En tant que représentant des éditeurs, il vous introduira auprès de ses différents réseaux de vente : grandes surfaces multimédia, hypermarchés, sans oublier le plus important- les librairies. Ces dernières vous ouvriront des portes, d’autant plus que leur implication peut donner d’excellents résultats. Bien entendu, vous pouvez assurer également vous même une partie de la diffusion. Pour ce faire, n’hésitez pas à vous adresser directement aux librairies de proximité.

5- Prendre conseil auprès de la profession / du SNE

Renseignez-vous auprès du Syndicat national de l’édition (SNE) qui donne toutes les clefs pour être éditeur de nos jours. En effet, de nombreuses spécificités sont à connaître : le tarif unique d’un livre (la loi sur le prix unique du livre de 1982 instaure le système du prix unique du livre en France : toute personne qui publie ou importe un livre est tenue de fixer pour ce livre un prix de vente au public), la remise (la rémunération des différents points de vente vient de la remise accordée par chaque diffuseur (ou éditeur) sur le prix public des ouvrages) ou encore le retour à l’éditeur (le retour est un ouvrage invendu renvoyé à l’éditeur via le distributeur s’il en a un ou directement. Les livres envoyés dans le service de nouveauté comportent un droit de retour intégral).

Pauline de Waele


Si vous souhaitez vivre et travailler en province, obtenez plus d’informations en vous inscrivant gratuitement pour PROVEMPLOI.