2545537422_f57b6ac5a4_b_optCrédit photo : Flickr (Kim)

La reprise se confirme en 2016. Les entreprises de la grande région retrouvent le moral, l’Apec l’a mesuré par leurs intentions de recrutement de cadres.

Les entreprises de la nouvelle région Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes (ALPC) interrogées par l’Apec (Association pour l’emploi des cadres) pour son enquête annuelle (1), affichent un meilleur moral que les années passées où la prudence était de mise dans leurs prévisions. « Les perspectives sont plutôt bonnes, explique Patricia Gagnerault, responsable du centre Apec Poitiers-Limoges-La Rochelle. Les indicateurs sont au vert. »

Les jeunes diplômés davantage courtisés

En 2016, le marché de l’emploi cadre devrait être orienté à la hausse. Les entreprises de la région ALPC, qui emploient 190.750 cadres, prévoient d’en recruter entre 7.900 et 8.680, soit une augmentation qui pourrait aller jusqu’à 11 % par rapport à l’an dernier. En Poitou-Charentes, les prévisions vont de 2.170 à 2.370 recrutements (2). L’enquête révèle également une augmentation des promotions internes qui, malgré les difficultés d’emploi, ont bien résisté.

Les fonctions qui devraient réussir à tirer leur épingle du jeu, car les plus recherchées sur le marché régional, sont le commercial, l’exploitation tertiaire, la production industrielle et de chantier : elles représenteront respectivement 25 %, 14 % et 13 % de l’ensemble des recrutements de cadres. Arrivent ensuite celles relevant de l’informatique, des études, recherche et développement, et de l’administration. Le secteur qui concentre la plus grande part des recrutements serait celui des services avec 57 % des embauches de cadres, suivi par l’industrie avec 23 %.

Les cadres ayant de 1 à 5 ans et de 6 à 10 ans d’expérience devraient être les plus recherchés par les recruteurs (26 % des recrutements prévus). Après avoir été « laissés sur le carreau » pendant plusieurs années avec des difficultés d’insertion depuis 2008, les jeunes diplômés bénéficieraient de la reprise à hauteur de 17 %, après une année 2015 déjà positive. En revanche, les cadres de 16 à 20 ans d’expérience représenteraient une moindre part des recrutements (soit 8 % au total). « Pour les cadres affichant plus de 20 ans d’expérience et sans emploi, cela va être très compliqué », concède Patricia Gagnerault.

En région ALPC, les entreprises se révèlent plus optimistes qu’au niveau national. Ainsi, 10 % d’entre elles envisagent d’accroître leur effectif cadre, 6 % de le réduire. Au niveau départemental, les entreprises des Deux-Sèvres sont les plus optimistes de la région, 14 % prévoient d’augmenter la taille de leur effectif cadre, alors que 5 % envisagent une réduction. Celles de la Vienne également, avec respectivement 13 % et 7 %.

(1) L’enquête annuelle a été réalisée par l’Apec en octobre 2015 auprès de 11.000 entreprises au plan national, dont 959 en ALPC représentant 86.970 salariés (12.090 cadres).
(2) Poids de chaque région dans les recrutements : Aquitaine 63 %, Poitou-Charentes 28 %, Limousin 9 %.

En savoir plus

En 2015, le marché de l’emploi cadre en région ALPC a enregistré une baisse de 5 % par rapport à l’année précédente. Au total, 7.840 recrutements ont été réalisés. Sur la même période, 3.130 salariés ont bénéficié d’une promotion interne au statut de cadre. Au total, 1.790 nouveaux postes de cadres ont été créés. La baisse la plus importante concerne l’Aquitaine, dans le même temps Poitou-Charentes a enregistré une hausse de 2 %.

Philippe Bruyère

Lire cet article sur : LaNouvelleRépublique.fr