5588594181_e1506cbc95_b_optCrédit photo : Flickr (John Morgan)

En 2013, lors de la venue de François Hollande, le groupe pharmaceutique AstraZeneca avait annoncé pour 2015 un investissement de 26 millions d’euros pour l’usine de Dunkerque. Cette fois, rebelote, mais avec un chiffre multiplié par cinq, soit 135 millions pour 2016.

C’est un chiffre qualifié d’«historique » par la direction du groupe pharmaceutique anglo-suédois, surtout quand on sait que le rythme habituel des investissements pour Dunkerque, qui emploie 442 personnes, est d’environ 8 millions d’euros par an.

D’après Dominique Bretaudeau, directeur d’AstraZeneca-Dunkerque, les volumes de Symbicort produits par le site (22 millions d’unités en 2015) ont doublé en cinq ans.

Désireux de se positionner comme « un centre d’excellence dans le domaine de l’asthme », dixit Dominique Bretaudeau, AstraZeneca a donc lancé un vaste programme baptisé Everest, qui vise à investir pour anticiper les futurs besoins en médicaments contre l’asthme, et plus particulièrement le Symbicort.

Des investissements qui se traduiront par l’installation d’une nouvelle ligne de préparation et de remplissage des principes actifs et d’une nouvelle ligne d’assemblage-packaging pour le Symbicort, qui entrera en fonction à la fin de cette année.

Une excellente nouvelle pour le Dunkerquois, qui vient de subir l’annonce de la fermeture probable de la raffinerie de SRD.

Lire cet article sur : Dunkerque Promotion