DNA

Crédit photo: Flickr (Shaury Nash)

Lille est en voie de devenir un pôle d’excellence en bioinformatique. La bioinformatique combine la technologie, la biologie, les mathématiques et la physique. A Lille le numérique (Inria) et les sciences de la vie (Pasteur) s’allient pour proposer un projet transdisciplinaire. Les sujets devront combiner recherches croisées et financement commun (Centre transdisciplinaire sur la longévité (CTRL), projet Data dans le cadre du plan Etat-Région).

L’institut Pasteur est persuadé que cette alliance avec le numérique facilitera et accélèrera le rythme des recherches afin de répondre aux nouveaux besoins de santé qui se posent (nouvelles épidémies, espérance de vie). De plus ce partenariat sera nécessaire dans la course mondiale au séquençage de l’ADN. Déjà ¼ de l’Inria travaille sur des recherches médicales. De plus les recherches favorisent la création de startups du secteur médical. En effet selon Antoine Petit, président directeur général de l’Inria, sur 34 startups créées par le réseau des Instituts Carnot (engagement au service de l’innovation des entreprises) en 1 an, 10% proviennent de l’Inria. Ce qui permettrait de concurrencer les géants du monde médical.

Lire l’article complet sur : La Tribune.fr