161202-interives

Le projet Interives, futur quartier d’affaires d’Orléans (Source : Loire&Orléans)

Loire&Orléans Eco organisait une conférence inaugurale sur son stand le mercredi 30 novembre lors du SIMI à Paris. L’occasion pour Olivier Carré, député maire d’Orléans, de souligner les atouts du territoire et d’évoquer les ambitions et les grands projets qui l’animent…

Loire&Orléans, un territoire « business friendly » soudé pour gagner

Chef d’entreprise pendant 22 ans, député du Loiret depuis 2007 et maire d’Orléans depuis 2015, Olivier Carré voit en Orléans et dans le Loiret un territoire « business friendly », proche des entrepreneurs et de leurs attentes. « Les entreprises veulent aller vite, elles veulent être réactives pour gagner. Et tous les acteurs du Loiret sont au diapason ! ». Co-président du groupe d’étude PME à l’Assemblée Nationale, Olivier Carré place l’économie au cœur des ambitions de son territoire. Poids lourd économique et démographique de la région Centre, Le Loiret est un territoire ambitieux et en pleine croissance. Porté par les succès de secteurs clés comme la logistique (Deret, XPO, Amazon…), les filières agricoles et agroalimentaires (Mars, Les Crudettes, John Deere…), par ses pôles cosmétiques et pharmaceutiques (Christian Dior, Shiseido…), le territoire bénéficie de sa proximité de la région capitale. « L’une des forces du territoire, c’est d’être un nœud de jonction en Europe. Il profite aussi de la dynamique de Paris sans jamais se faire phagocyter. Nous avons un écosystème et des dynamiques propres ! ». Les chiffres soulignent cette croissance du Loiret et d’Orléans. La masse salariale de la zone d’emploi d’Orléans progressait ainsi de +2,1% sur 12 mois et de +1,1% rien qu’au premier trimestre 2016 ! Le nombre de demandeurs d’emploi recule également sur l’ensemble du territoire (-3,1% depuis le début de l’année), soulignant cette bonne santé. « La croissance d’Orléans est comparable à celle observée sur les territoires littoraux. Nous sommes en phase de décollage, qui rappelle ce qu’a vécu Nantes il y a quelques années… Le territoire attire particulièrement les jeunes familles, les cadres et la recherche. C’est une chance pour nos entreprises et notre économie. » souligne Olivier Carré.

161202-simi-orleans-cosmetic-valley

(Source : Loire&Orléans)

« Loire&Orléans propose un pack au service de l’économie et des entreprises, en leur offrant des clefs d’entrée facilitées sur le territoire du Loiret. » Olivier Carré

Cette bonne dynamique, le Loiret veut la faire connaître et l’entretenir ! C’est d’ailleurs le rôle du pack territorial « Loire&Orléans Eco », qui fédère les acteurs du département (CCI, Département, agence de développement, agglomération d’Orléans, Union des Entreprises du Loiret…) pour faire gagner le territoire. « Loire&Orléans Eco est une véritable force opérationnelle. En offrant un point d’entrée unique aux projets d’entreprises, celle-ci permet aussi de sortir des logiques de concurrence entre territoires et rend plus lisibles notre offre et nos atouts. Loire&Orléans propose un pack au service de l’économie et des entreprises, en leur offrant des clefs d’entrée facilitées sur le territoire. » Le stand Loire&Orléans Eco réunissait ainsi sur le SIMI des interlocuteurs de Montargis, Gien comme d’Orléans pour vendre le territoire et capter des projets d’investissements. Cette force collective s’illustre déjà par les chiffres et par une dynamique de projets auxquels sont associées les entreprises du territoire. « Le territoire fonctionne en écosystème d’entreprises, une logique prégnante dans tous les projets du Loiret. Chez nous, tout est pensé pour et avec les entreprises. Elles sont au cœur du réacteur ! »

En devenant métropole, Orléans sort de sa discrétion et affiche ses ambitions

« Orléans sera dans la shortlist des investisseurs internationaux qui souhaitent s’implanter en France dans les prochaines années. » Olivier Carré

161202-simi-orleans-universite 161202-simi-orleans-helios-2 161202-simi-orleans-journees-daccueil-des-nouveaux-arrivants

(Sources : Loire&Orléans et Orléans Agglo)

Les entreprises orléanaises se sont par exemple engagées aux côtés de l’agglomération, dans sa conquête du statut de métropole à travers un collectif (« mettons la gom’ »). Statut qui devrait être confirmé prochainement. L’enjeu est de taille. Il s’agit de peser, politiquement et économiquement à l’échelle nationale. Olivier Carré rappelait à ce titre que « seules les régions Centre Val-de-Loire et Bourgogne n’avaient pas de métropole. Orléans est la capitale régionale ; nous devons assumer ce leadership. Au-delà du débat politique et administratif, devenir une métropole c’est surtout conforter la dynamique de notre territoire ! ». La métropolisation du territoire, c’est par exemple sa montée en gamme, en valeur ajoutée et en intelligence. La recherche et l’innovation sont des piliers essentiels de cette démarche. Orléans dispose d’acteurs d’excellence – par exemple en matière de big data, ou encore dans les technologies du végétal. Cette intelligence du territoire se matérialise très concrètement sur le Lab’O, inauguré en juin 2016. Ce lieu totem de la French Tech Loire Valley est l’un des plus grands incubateurs de startups en France (plus de 10 000 m²).

« Le LAB’O cristallise l’intelligence collaborative qui fait l’identité de notre écosystème et sert de locomotive pour notre territoire. » Olivier Carré

image2

Le LAB’O, lieu Totem de la French Loire Valley (Source : Loire&Orléans)

Il abrite déjà une quarantaine de pépites locales comme CybeleTech, Ageona, GKeep, Nuoo… Qui suivront peut-être l’exemple des success stories orléanaises EasyFlyer, Sigrenea ou Pentalog ! Le Lab’O est aussi un lieu creuset de l’innovation locale. Il abrite une école de code (la WildCodeSchool), un fonds d’investissement doté de 21m€ (le « fuel de cet écosystème » pour Olivier Carré), et accueillera près de 300 événements par an ! Dernier en date, le forum « Open Agrifood » en octobre, dédié à l’innovation dans l’agroalimentaire. Il disposera prochainement d’un « industry lab », qui permettra aux entreprises traditionnelles de participer à cette dynamique d’innovation. Le projet Agreentech Valley, site dédié à l’innovation numérique dans le végétal, devrait suivre la même trajectoire.

Trois grands projets pour changer de dimension…

« Devenir Métropole, c’est investir et se doter d’équipements à la hauteur de nos ambitions. Nous nous en donnons les moyens en engageant des grands projets structurants sur le territoire. Au total, près de 400 millions d’euros d’investissements ont été planifiés pour équiper le territoire dans les domaines de l’économie, de la culture et du sport. » Olivier Carré

161202-simi-orleans-campus-madeleine

Le futur campus Madeleine (Source : Loire&Orléans)

Orléans affiche son ambition : être parmi les 15 grandes villes qui comptent en France pour les investisseurs internationaux. Pour y parvenir, une politique de grands projets accompagnera la croissance du territoire. Au total, c’est une enveloppe de 400 millions d’euros qui a été dégagée. « Sans alourdir la fiscalité locale ! » rappelle d’ailleurs Olivier Carré. Point d’amélioration identifié de la future métropole : sa dynamique universitaire. Pour Olivier Carré, si la qualité d’enseignement et de recherche est là, manque la densité. Il faut plus d’étudiants et de structures universitaires à Orléans. En plein cœur de ville, le Campus Madeleine donnera ainsi corps à cette ambition en accueillant sur 5 hectares une école de management public, des formations en big data et en gestion environnementale et une grande Cité musicale. Avec le PEX / Zénith Parc, la métropole orléanaise pourra accueillir dès 2019 des événements professionnels, culturels et sportifs d’envergure internationale. Ici encore, l’idée est de créer des infrastructures qui rendront visibles les dynamiques de l’écosystème du territoire – à travers des grands événements, salons, congrès, concerts et tournois sportifs… Interives sera l’un des plus grands chantiers urbains en France dans les prochaines années (110 hectares). En 2018, les premières livraisons autour de la place Danton révéleront la vocation de ce nouveau quartier. A l’horizon 2035, ce nouveau pôle de vie et d’affaires concentrera 3 000 logements et 200 000m² de bureaux. Connecté à la gare des Aubrais par téléphérique dès l’année prochaine, l’ensemble sera à 50 minutes de l’aéroport d’Orly… « La métropole d’Orléans est en marche, ne manquez pas le train ! » conclut Olivier Carré à l’attention des entreprises et investisseurs présents.

Retrouvez l’intégralité de cette conférence sur soundcloud :