Une French Tech Polynésienne, une nouvelle base de sécurité civile à Nîmes et un « appel aux fortunes de France »… En bref, six actus qui ont marqué Parcours France en mars.  A retrouver dans notre Newsletter !

  • Tahiti lance Prism, son tout premier incubateur de start-up. Et annonce un appel à candidatures pour recruter, d’ici mai, une promotion inaugurale de jeunes pousses polynésiennes. La région entend ainsi mettre à profit sa position géographique, non loin des États-Unis, de l’Asie et de l’Amérique du Sud, pour émerger dans les nouvelles technologies. Elle ambitionne, à terme, la création d’une French Tech Polynésie. A cet effet, elle bénéficie des conseils de l’enfant du pays, Christian Vanizette, l’un des start-uppers les plus influents d’Europe.
  • Un coup de fouet pour l’économie nîmoise. Le 10 mars dernier, le premier ministre Bernard Cazeneuve inaugurait la nouvelle base aérienne de sécurité civile de Nîmes-Garons. Celle-ci accueille une flotte de 26 avions, 113 sapeurs-pompiers (dont 80 pilotes) et leurs familles, auparavant basés à Marignane. Nîmes-Garons héberge également un simulateur d’entraînement, ouvert à tous les corps de secours européens. La nouvelle plateforme est ainsi destinée à un rôle majeur dans la lutte anti-incendies.
  • Le 2 mars 2017, Stelia Aerospace inaugurait son usine du futur à Méaulte, dans la Somme. Spécialisé dans la construction de grandes pièces de structure, de sièges pilotes et passagers, le groupe a investi 70 millions d’euros dans la reconfiguration de son site picard. L’usine emploie 1600 salariés et produit, entre autres, les fuselages avant des Airbus. Les nouveaux processus et outils – lignes mobiles de production, robots, réalité augmentée – sont conçus pour accroître fortement sa compétitivité.
  • Cap sur l’or bleu. Les régions Bretagne et Pays de Loire viennent de lancer un appel à projets pour le développement de prototypes dans le domaine des énergies marines : houlomoteur, hydrolien, marémoteur, énergie thermique des mers, énergie osmotique. Cet appel s’adresse aux laboratoires et services R&D des entreprises. Il est co-financé par l’Union européenne, dans le cadre du programme Ocean Energy ERA NET. Au total, l’Europe et ses partenaires régionaux mobiliseront 18 millions d’euros.
  • C’est un appel au mécénat original qu’a lancé le maire de Faugères, un village de l’Hérault. Désespérant de trouver les deux millions d’euros nécessaires à la construction de la nouvelle école et de la nouvelle mairie de la commune, le maire a pris sa plus belle plume et demandé aux dix premières fortunes de France de mettre la main à la poche. Liliane Bettencourt, Bernard Arnault, Serge Dassault…Personne n’a encore répondu à sa missive, bien qu’elle fut agrémentée d’une bouteille de vin de Faugères.
  • La métropole niçoise a annoncé sa candidature au Prix de la «Capitale Européenne de l’Innovation». Créé par la Commission européenne, le trophée récompensera, en 2017, les villes les plus novatrices en matière d’initiative citoyenne. La métropole azuréenne espère ainsi valoriser son positionnement de smart city, avec des innovations comme Nice Grid, un démonstrateur de quartier solaire intelligent. Le lauréat de l’édition 2017 succédera à Barcelone et Amsterdam. Il recevra un prix d’un million d’euros.

Tous les mois dans Parcours France Newsletter, retrouvez l’actualité économique des territoires et les projets de Parcours France !

A la une en avril :  A VOS AGENDAS ! 10e édition de PARCOURS FRANCE, Paris Espace Champerret le mardi 10 octobre 2017 (10h00-20h00)

A découvrir dans ce numéro : Zoom sur… Strasbourg sur le podium des villes les plus vertes ! / A Lire : La magie Disney opère aussi en économie / A ne pas manquer ! Evénements et opportunités des territoires / Succès régionaux : Levée de fonds pour une start-up bordelaise, cap sur la Chine pour un cluster breton, JCDecaux détrôné du marché Vélib… / « En Bref » : French Tech polynésienne, sécurité civile à Nîmes, une usine du futur dans la Somme…